Le Carnet d’Anna

Par Édouard de Pomiane

Un recueil de recettes à la couverture noire et au contenu lumineux

22,00

149 en stock

Description

Un livre rare à la lecture bouleversante

« Ce carnet est un chaos ! » écrivait Édouard de Pomiane dans la préface de cet ouvrage insolite, copie du carnet de travail d’Anna, cuisinière au destin hors norme. Abandonnée par sa mère, confiée à des paysans sans scrupule, violée à 15 ans, elle accouche d’un fils, Michel, qu’elle est obligée de confier au curé du village. Pour subvenir à ses besoins, Anna devient cuisinière et bonne à tout faire à Paris. C’est là qu’Édouard de Pomiane la croise et découvre sa cuisine. Lorsqu’Anna meurt d’une pneumonie, il décide de publier le carnet de cette cuisinière à l’inspiration naïve. « Anna n’a rien créé ; elle en était incapable. Mais, sans en comprendre la beauté, elle faisait une admirable cuisine en appliquant des formules qu’elle avait glanées un peu partout. » 

tous les exemplaires sont numérotés de 1 à 800

Ce carnet de plus de 160 recettes de cuisine dite « bourgeoise », du bœuf en daube au poulet Marengo, en passant par les œufs brouillés au boudin, la tarte à l’oignon ou les pets-de-nonne, propose, au-delà de simples recettes, les réflexions d’Anna qui font de ce carnet un document exceptionnel. 

un jaspage rouge

une couverture feutrée

des illustrations en bichromie fidèles à l’édition originale

édition limitée à 800 exemplaires numérotés

l’un des premiers recueils de recettes écrit par une femme

une réédition fidèle à l’esprit de l’original

Le Carnet d’Anna a une âme qui vient caresser la vôtre.” 

le figaro

pourquoi nous l’avons édité ?

“Rééditer Le Carnet d’Anna est un projet qui me tenait particulièrement à cœur. Lorsque j’ai découvert l’édition originale de ce livre, j’ai eu un véritable choc. 
C’est un petit carnet à la couverture noire et aux coins arrondis qui raconte l’histoire, belle mais triste, d’Anna. Pourtant, si son histoire est aussi noire que la couverture de son carnet, le contenu de ce recueil est lumineux. Édouard de Pomiane, qui a connu Anna et mangé avec délices sa cuisine, a méticuleusement recopié son carnet de recettes pour le publier en hommage à cette cuisinière au destin hors du commun.”

Laurent Seminel

en quoi ce livre est-il unique ?

Pour cette réédition, nous avons choisi de reproduire le Carnet d’Anna au plus près de son édition originale, sans rien y ajouter, sans rien y retrancher. Vous y retrouverez les magnifiques illustrations d’André Giroux, ainsi que le « chaos » des recettes placées sans ordre au fil des pages. « Un entremets est suivi d’un potage, le texte retombe sur un ragoût ou un poisson, pour revenir à une soupe. » La couverture noire ne porte aucun titre ou autre indication, les coins sont arrondis et la tranche imprimée en rouge.

Nous l’avons publié dans le même format que La Cuisine en Plein Air dont il est, selon Édouard de Pomiane, une sorte de suite, écrite avec « peu de science mais beaucoup de cœur ».

“Il est vivement recommandé d’avoir les mains propres avant d’ouvrir la superbe réédition du Carnet d’Anna, tant l’objet est soigné. […]
Son précieux carnet est une mine d’or.” 

gueuleton

comment lire ce livre ?

« Il ne faut pas le lire. Il faut le consulter. » précisait Édouard de Pomiane avant de conclure : « Lorsque vous réussirez quelques-uns des plats décrits sur ces feuilles, n’omettez pas, en les dégustant, d’évoquer le souvenir d’Anna et de boire un bon coup à ma santé. »

Parution : 30 mars 2021
Format : 105 x 148 mm / 160 pages
ISBN : 979-10-96339-77-8
Tirage limité numéroté

l’auteur

Édouard de Pomiane (1875-1964) était médecin, chercheur et chef de service à l’Institut Pasteur. Passionné de gastronomie et d’hygiène alimentaire, il publia plus d’une vingtaine d’ouvrages traduits en plusieurs langues. Il fut également chroniqueur gastronomique à la radio et initiateur d’une nouvelle science : la gastrotechnie.

Qui est Édouard de Pomiane ?

À la fois médecin, animateur radio, cuisinier et bon vivant, il a su combiner sa passion pour la gastronomie avec son intérêt pour la science. Né en 1875 de parents polonais, il a publié durant le XXème siècle des livres de cuisine et des essais qui ont fait sa réputation en France et à l’étranger.

Lire cet article

Un livre rare à la lecture bouleversante

« Ce carnet est un chaos ! » écrivait Édouard de Pomiane dans la préface de cet ouvrage insolite, copie du carnet de travail d’Anna, cuisinière au destin hors norme. Abandonnée par sa mère, confiée à des paysans sans scrupule, violée à 15 ans, elle accouche d’un fils, Michel, qu’elle est obligée de confier au curé du village. Pour subvenir à ses besoins, Anna devient cuisinière et bonne à tout faire à Paris. C’est là qu’Édouard de Pomiane la croise et découvre sa cuisine. Lorsqu’Anna meurt d’une pneumonie, il décide de publier le carnet de cette cuisinière à l’inspiration naïve. « Anna n’a rien créé ; elle en était incapable. Mais, sans en comprendre la beauté, elle faisait une admirable cuisine en appliquant des formules qu’elle avait glanées un peu partout. » 

tous les exemplaires sont numérotés de 1 à 800

Ce carnet de plus de 160 recettes de cuisine dite « bourgeoise », du bœuf en daube au poulet Marengo, en passant par les œufs brouillés au boudin, la tarte à l’oignon ou les pets-de-nonne, propose, au-delà de simples recettes, les réflexions d’Anna qui font de ce carnet un document exceptionnel. 

un jaspage rouge

une couverture feutrée

des illustrations en bichromie fidèles à l’édition originale

édition limitée à 800 exemplaires numérotés

l’un des premiers recueils de recettes écrit par une femme

une réédition fidèle à l’esprit de l’original

Le Carnet d’Anna a une âme qui vient caresser la vôtre.” 

le figaro

pourquoi nous l’avons édité ?

“Rééditer Le Carnet d’Anna est un projet qui me tenait particulièrement à cœur. Lorsque j’ai découvert l’édition originale de ce livre, j’ai eu un véritable choc. 
C’est un petit carnet à la couverture noire et aux coins arrondis qui raconte l’histoire, belle mais triste, d’Anna. Pourtant, si son histoire est aussi noire que la couverture de son carnet, le contenu de ce recueil est lumineux. Édouard de Pomiane, qui a connu Anna et mangé avec délices sa cuisine, a méticuleusement recopié son carnet de recettes pour le publier en hommage à cette cuisinière au destin hors du commun.”

Laurent Seminel

en quoi ce livre est-il unique ?

Pour cette réédition, nous avons choisi de reproduire le Carnet d’Anna au plus près de son édition originale, sans rien y ajouter, sans rien y retrancher. Vous y retrouverez les magnifiques illustrations d’André Giroux, ainsi que le « chaos » des recettes placées sans ordre au fil des pages. « Un entremets est suivi d’un potage, le texte retombe sur un ragoût ou un poisson, pour revenir à une soupe. » La couverture noire ne porte aucun titre ou autre indication, les coins sont arrondis et la tranche imprimée en rouge.

Nous l’avons publié dans le même format que La Cuisine en Plein Air dont il est, selon Édouard de Pomiane, une sorte de suite, écrite avec « peu de science mais beaucoup de cœur ».

“Il est vivement recommandé d’avoir les mains propres avant d’ouvrir la superbe réédition du Carnet d’Anna, tant l’objet est soigné. […]
Son précieux carnet est une mine d’or.” 

gueuleton

comment lire ce livre ?

« Il ne faut pas le lire. Il faut le consulter. » précisait Édouard de Pomiane avant de conclure : « Lorsque vous réussirez quelques-uns des plats décrits sur ces feuilles, n’omettez pas, en les dégustant, d’évoquer le souvenir d’Anna et de boire un bon coup à ma santé. »

Parution : 30 mars 2021
Format : 105 x 148 mm / 160 pages
ISBN : 979-10-96339-77-8
Tirage limité numéroté

l’auteur

Édouard de Pomiane (1875-1964) était médecin, chercheur et chef de service à l’Institut Pasteur. Passionné de gastronomie et d’hygiène alimentaire, il publia plus d’une vingtaine d’ouvrages traduits en plusieurs langues. Il fut également chroniqueur gastronomique à la radio et initiateur d’une nouvelle science : la gastrotechnie.

Qui est Édouard de Pomiane ?

À la fois médecin, animateur radio, cuisinier et bon vivant, il a su combiner sa passion pour la gastronomie avec son intérêt pour la science. Né en 1875 de parents polonais, il a publié durant le XXème siècle des livres de cuisine et des essais qui ont fait sa réputation en France et à l’étranger.

Lire cet article

Un livre rare à la lecture bouleversante

« Ce carnet est un chaos ! » écrivait Édouard de Pomiane dans la préface de cet ouvrage insolite, copie du carnet de travail d’Anna, cuisinière au destin hors norme. Abandonnée par sa mère, confiée à des paysans sans scrupule, violée à 15 ans, elle accouche d’un fils, Michel, qu’elle est obligée de confier au curé du village. Pour subvenir à ses besoins, Anna devient cuisinière et bonne à tout faire à Paris. C’est là qu’Édouard de Pomiane la croise et découvre sa cuisine. Lorsqu’Anna meurt d’une pneumonie, il décide de publier le carnet de cette cuisinière à l’inspiration naïve. « Anna n’a rien créé ; elle en était incapable. Mais, sans en comprendre la beauté, elle faisait une admirable cuisine en appliquant des formules qu’elle avait glanées un peu partout. » 

tous les exemplaires sont numérotés de 1 à 800

Ce carnet de plus de 160 recettes de cuisine dite « bourgeoise », du bœuf en daube au poulet Marengo, en passant par les œufs brouillés au boudin, la tarte à l’oignon ou les pets-de-nonne, propose, au-delà de simples recettes, les réflexions d’Anna qui font de ce carnet un document exceptionnel. 

un jaspage rouge

une couverture feutrée

des illustrations en bichromie fidèles à l’édition originale

édition limitée à 800 exemplaires numérotés

l’un des premiers recueils de recettes écrit par une femme

une réédition fidèle à l’esprit de l’original

Le Carnet d’Anna a une âme qui vient caresser la vôtre.” 

le figaro

pourquoi nous l’avons édité ?

“Rééditer Le Carnet d’Anna est un projet qui me tenait particulièrement à cœur. Lorsque j’ai découvert l’édition originale de ce livre, j’ai eu un véritable choc. 
C’est un petit carnet à la couverture noire et aux coins arrondis qui raconte l’histoire, belle mais triste, d’Anna. Pourtant, si son histoire est aussi noire que la couverture de son carnet, le contenu de ce recueil est lumineux. Édouard de Pomiane, qui a connu Anna et mangé avec délices sa cuisine, a méticuleusement recopié son carnet de recettes pour le publier en hommage à cette cuisinière au destin hors du commun.”

Laurent Seminel

en quoi ce livre est-il unique ?

Pour cette réédition, nous avons choisi de reproduire le Carnet d’Anna au plus près de son édition originale, sans rien y ajouter, sans rien y retrancher. Vous y retrouverez les magnifiques illustrations d’André Giroux, ainsi que le « chaos » des recettes placées sans ordre au fil des pages. « Un entremets est suivi d’un potage, le texte retombe sur un ragoût ou un poisson, pour revenir à une soupe. » La couverture noire ne porte aucun titre ou autre indication, les coins sont arrondis et la tranche imprimée en rouge.

Nous l’avons publié dans le même format que La Cuisine en Plein Air dont il est, selon Édouard de Pomiane, une sorte de suite, écrite avec « peu de science mais beaucoup de cœur ».

“Il est vivement recommandé d’avoir les mains propres avant d’ouvrir la superbe réédition du Carnet d’Anna, tant l’objet est soigné. […]
Son précieux carnet est une mine d’or.” 

gueuleton

comment lire ce livre ?

« Il ne faut pas le lire. Il faut le consulter. » précisait Édouard de Pomiane avant de conclure : « Lorsque vous réussirez quelques-uns des plats décrits sur ces feuilles, n’omettez pas, en les dégustant, d’évoquer le souvenir d’Anna et de boire un bon coup à ma santé. »

Parution : 30 mars 2021
Format : 105 x 148 mm / 160 pages
ISBN : 979-10-96339-77-8
Tirage limité numéroté

l’auteur

Édouard de Pomiane (1875-1964) était médecin, chercheur et chef de service à l’Institut Pasteur. Passionné de gastronomie et d’hygiène alimentaire, il publia plus d’une vingtaine d’ouvrages traduits en plusieurs langues. Il fut également chroniqueur gastronomique à la radio et initiateur d’une nouvelle science : la gastrotechnie.

Qui est Édouard de Pomiane ?

À la fois médecin, animateur radio, cuisinier et bon vivant, il a su combiner sa passion pour la gastronomie avec son intérêt pour la science. Né en 1875 de parents polonais, il a publié durant le XXème siècle des livres de cuisine et des essais qui ont fait sa réputation en France et à l’étranger.

Lire cet article

Un livre rare à la lecture bouleversante

« Ce carnet est un chaos ! » écrivait Édouard de Pomiane dans la préface de cet ouvrage insolite, copie du carnet de travail d’Anna, cuisinière au destin hors norme. Abandonnée par sa mère, confiée à des paysans sans scrupule, violée à 15 ans, elle accouche d’un fils, Michel, qu’elle est obligée de confier au curé du village. Pour subvenir à ses besoins, Anna devient cuisinière et bonne à tout faire à Paris. C’est là qu’Édouard de Pomiane la croise et découvre sa cuisine. Lorsqu’Anna meurt d’une pneumonie, il décide de publier le carnet de cette cuisinière à l’inspiration naïve. « Anna n’a rien créé ; elle en était incapable. Mais, sans en comprendre la beauté, elle faisait une admirable cuisine en appliquant des formules qu’elle avait glanées un peu partout. » 

tous les exemplaires sont numérotés de 1 à 800

Ce carnet de plus de 160 recettes de cuisine dite « bourgeoise », du bœuf en daube au poulet Marengo, en passant par les œufs brouillés au boudin, la tarte à l’oignon ou les pets-de-nonne, propose, au-delà de simples recettes, les réflexions d’Anna qui font de ce carnet un document exceptionnel. 

un jaspage rouge

une couverture feutrée

des illustrations en bichromie fidèles à l’édition originale

édition limitée à 800 exemplaires numérotés

l’un des premiers recueils de recettes écrit par une femme

une réédition fidèle à l’esprit de l’original

Le Carnet d’Anna a une âme qui vient caresser la vôtre.” 

le figaro

pourquoi nous l’avons édité ?

“Rééditer Le Carnet d’Anna est un projet qui me tenait particulièrement à cœur. Lorsque j’ai découvert l’édition originale de ce livre, j’ai eu un véritable choc. 
C’est un petit carnet à la couverture noire et aux coins arrondis qui raconte l’histoire, belle mais triste, d’Anna. Pourtant, si son histoire est aussi noire que la couverture de son carnet, le contenu de ce recueil est lumineux. Édouard de Pomiane, qui a connu Anna et mangé avec délices sa cuisine, a méticuleusement recopié son carnet de recettes pour le publier en hommage à cette cuisinière au destin hors du commun.”

Laurent Seminel

en quoi ce livre est-il unique ?

Pour cette réédition, nous avons choisi de reproduire le Carnet d’Anna au plus près de son édition originale, sans rien y ajouter, sans rien y retrancher. Vous y retrouverez les magnifiques illustrations d’André Giroux, ainsi que le « chaos » des recettes placées sans ordre au fil des pages. « Un entremets est suivi d’un potage, le texte retombe sur un ragoût ou un poisson, pour revenir à une soupe. » La couverture noire ne porte aucun titre ou autre indication, les coins sont arrondis et la tranche imprimée en rouge.

Nous l’avons publié dans le même format que La Cuisine en Plein Air dont il est, selon Édouard de Pomiane, une sorte de suite, écrite avec « peu de science mais beaucoup de cœur ».

“Il est vivement recommandé d’avoir les mains propres avant d’ouvrir la superbe réédition du Carnet d’Anna, tant l’objet est soigné. […]
Son précieux carnet est une mine d’or.” 

gueuleton

comment lire ce livre ?

« Il ne faut pas le lire. Il faut le consulter. » précisait Édouard de Pomiane avant de conclure : « Lorsque vous réussirez quelques-uns des plats décrits sur ces feuilles, n’omettez pas, en les dégustant, d’évoquer le souvenir d’Anna et de boire un bon coup à ma santé. »

Parution : 30 mars 2021
Format : 105 x 148 mm / 160 pages
ISBN : 979-10-96339-77-8
Tirage limité numéroté

l’auteur

Édouard de Pomiane (1875-1964) était médecin, chercheur et chef de service à l’Institut Pasteur. Passionné de gastronomie et d’hygiène alimentaire, il publia plus d’une vingtaine d’ouvrages traduits en plusieurs langues. Il fut également chroniqueur gastronomique à la radio et initiateur d’une nouvelle science : la gastrotechnie.

Qui est Édouard de Pomiane ?

À la fois médecin, animateur radio, cuisinier et bon vivant, il a su combiner sa passion pour la gastronomie avec son intérêt pour la science. Né en 1875 de parents polonais, il a publié durant le XXème siècle des livres de cuisine et des essais qui ont fait sa réputation en France et à l’étranger.

Lire cet article

Un livre rare à la lecture bouleversante

« Ce carnet est un chaos ! » écrivait Édouard de Pomiane dans la préface de cet ouvrage insolite, copie du carnet de travail d’Anna, cuisinière au destin hors norme. Abandonnée par sa mère, confiée à des paysans sans scrupule, violée à 15 ans, elle accouche d’un fils, Michel, qu’elle est obligée de confier au curé du village. Pour subvenir à ses besoins, Anna devient cuisinière et bonne à tout faire à Paris. C’est là qu’Édouard de Pomiane la croise et découvre sa cuisine. Lorsqu’Anna meurt d’une pneumonie, il décide de publier le carnet de cette cuisinière à l’inspiration naïve. « Anna n’a rien créé ; elle en était incapable. Mais, sans en comprendre la beauté, elle faisait une admirable cuisine en appliquant des formules qu’elle avait glanées un peu partout. » 

tous les exemplaires sont numérotés de 1 à 800

Ce carnet de plus de 160 recettes de cuisine dite « bourgeoise », du bœuf en daube au poulet Marengo, en passant par les œufs brouillés au boudin, la tarte à l’oignon ou les pets-de-nonne, propose, au-delà de simples recettes, les réflexions d’Anna qui font de ce carnet un document exceptionnel. 

un jaspage rouge

une couverture feutrée

des illustrations en bichromie fidèles à l’édition originale

édition limitée à 800 exemplaires numérotés

l’un des premiers recueils de recettes écrit par une femme

une réédition fidèle à l’esprit de l’original

Le Carnet d’Anna a une âme qui vient caresser la vôtre.” 

le figaro

pourquoi nous l’avons édité ?

“Rééditer Le Carnet d’Anna est un projet qui me tenait particulièrement à cœur. Lorsque j’ai découvert l’édition originale de ce livre, j’ai eu un véritable choc. 
C’est un petit carnet à la couverture noire et aux coins arrondis qui raconte l’histoire, belle mais triste, d’Anna. Pourtant, si son histoire est aussi noire que la couverture de son carnet, le contenu de ce recueil est lumineux. Édouard de Pomiane, qui a connu Anna et mangé avec délices sa cuisine, a méticuleusement recopié son carnet de recettes pour le publier en hommage à cette cuisinière au destin hors du commun.”

Laurent Seminel

en quoi ce livre est-il unique ?

Pour cette réédition, nous avons choisi de reproduire le Carnet d’Anna au plus près de son édition originale, sans rien y ajouter, sans rien y retrancher. Vous y retrouverez les magnifiques illustrations d’André Giroux, ainsi que le « chaos » des recettes placées sans ordre au fil des pages. « Un entremets est suivi d’un potage, le texte retombe sur un ragoût ou un poisson, pour revenir à une soupe. » La couverture noire ne porte aucun titre ou autre indication, les coins sont arrondis et la tranche imprimée en rouge.

Nous l’avons publié dans le même format que La Cuisine en Plein Air dont il est, selon Édouard de Pomiane, une sorte de suite, écrite avec « peu de science mais beaucoup de cœur ».

“Il est vivement recommandé d’avoir les mains propres avant d’ouvrir la superbe réédition du Carnet d’Anna, tant l’objet est soigné. […]
Son précieux carnet est une mine d’or.” 

gueuleton

comment lire ce livre ?

« Il ne faut pas le lire. Il faut le consulter. » précisait Édouard de Pomiane avant de conclure : « Lorsque vous réussirez quelques-uns des plats décrits sur ces feuilles, n’omettez pas, en les dégustant, d’évoquer le souvenir d’Anna et de boire un bon coup à ma santé. »

Parution : 30 mars 2021
Format : 105 x 148 mm / 160 pages
ISBN : 979-10-96339-77-8
Tirage limité numéroté

l’auteur

Édouard de Pomiane (1875-1964) était médecin, chercheur et chef de service à l’Institut Pasteur. Passionné de gastronomie et d’hygiène alimentaire, il publia plus d’une vingtaine d’ouvrages traduits en plusieurs langues. Il fut également chroniqueur gastronomique à la radio et initiateur d’une nouvelle science : la gastrotechnie.

Qui est Édouard de Pomiane ?

À la fois médecin, animateur radio, cuisinier et bon vivant, il a su combiner sa passion pour la gastronomie avec son intérêt pour la science. Né en 1875 de parents polonais, il a publié durant le XXème siècle des livres de cuisine et des essais qui ont fait sa réputation en France et à l’étranger.

Lire cet article

Imaginé, édité et imprimé à Chartres, Eure-et-LoiR, France

Tous nos livres sont imaginés, écrits, mis en page, stockés et expédiés depuis notre bureau de Chartres.
Ils sont imprimés chez Chauveau, une imprimerie française située également à Chartres et certifiée Imprim’Vert®.
Parce que nous aimons leur main et leur rendu, nous utilisons très majoritairement des papiers offset PEFC™ (Programme de reconnaissance des certifications forestières), label qui assure une gestion durable des forêts.

livraison gratuite en France métropolitaine
Nos ouvrages Chez vous
sous 24 à 48h

Votre commande vous sera livrée par lettre ou colis sous 24/48h par La Poste ou par Colissimo, ceci en fonction du poids et de la taille du ou des ouvrages. Les frais d’envoi vous sont offerts pour la France Métropolitaine. Pour toutes les autres destinations, le tarif d’expédition dépend du poids de votre colis. Il est calculé dans votre panier.

–––

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter par téléphone au 02 37 35 96 56 (du lundi au vendredi au heures de bureau) ou par mail à contact@menufretin.fr.

Vous pouvez toujours changer d’avis

Vous pouvez commander sans crainte sur notre site : si un ouvrage que vous avez commandé ne vous convient pas, vous disposez d’un délai de 14 jours à compter de la livraison de votre commande pour nous le retourner (en parfait état).
Nous procéderons alors à un échange  ou un remboursement.
 
–––
 

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter par téléphone au 02 37 35 96 56 (du lundi au vendredi au heures de bureau) ou par mail à contact@menufretin.fr.

Agueusie,
notre meilleure lecture
pendant les pauses café !

Vous n’êtes pas abonné ?
Foncez, c’est gratuit et enrichissant !