Manifeste

Chez Menu Fretin, nous envisageons l’alimentation comme un élément constituant de l’identité de chacun. C’est pourquoi nous publions des ouvrages qui interrogent le comestible, qui bousculent les assiettes et donnent à digérer l’imperceptible.

Nous portons une voix originale qui murmure des hypothèses, dispute les idées reçues et replace dans un discours contemporain des vérités oubliées.
Dans le flot de parole autour de l’alimentation, l’agriculture et l’environnement, nous revendiquons un regard différent, pertinent et parfois avant-gardiste. Dans nos propos, la cohérence est la norme, la mise en perspective le principe et la clarification l’évidence.

En 1967, Claude Lévi Strauss en conclusion d’un article paru dans la revue L’Arc écrivait : « la cuisine d’une société est un langage dans lequel elle traduit inconsciemment sa structure, à moins que sans le savoir davantage, elle ne se résigne à y dévoiler ses contradictions ».

Ce sont ces paradoxes, ces contrariétés, ces incohérences de la société que nous mettons en lumière dans les ouvrages que nous publions.
Nous nous gardons de nous définir avec les vocables calotins de l’époque : responsable, équitable, citoyen, durable, éthique, circulaire. Aux postures faciles, nous préférons les actes sincères.

Alors oui, nous sommes des râleurs, des empêcheurs de digérer en rond, mais nous sommes également et surtout des amoureux sincères du savoir, de la cuisine et des livres.

Nous publions des livres que nous avons pensés, imaginés, aimés, façonnés, modifiés, raturés, abandonnés, déconstruits, retrouvés, repensés, écrits, réécrits, illustrés, mis en page, relus, imprimés (à moins de 5 km de notre bureau), expédiés, racontés, lus, partagés, commentés, aimés, encore et toujours…

Nous préférons l’explication à la simplification, la liberté à la censure, l’argumentation à l’affirmation, l’imagination au pouvoir.

Pin It on Pinterest