Olivier Nasti : sa vision personnelle du gibier

La cuisine d’Olivier Nasti est avant-gardiste. Lorsqu’il s’attaque au gibier, le résultat est éloigné des plats lourds et gras auxquels on pourrait s’attendre. À l’inverse, Olivier met en avant la délicatesse, la tendreté et la fraîcheur d’une viande saine, sauvage et naturelle. Le filet de cerf est, par exemple, poché avant d’être rôti. Il n’en sera que plus délicat. Olivier retrouve ici le raffinement et l’élégance – parfois oubliée – de la grande cuisine française.