La cuisinière assiégée

5,00

Une femme de ménage restée anonyme, Théophile Gauthier

Qu’est-ce qui est vraiment passé à la casserole pendant le siège de Paris en 1870 ?

105 x 150 mm – 64 pages

UGS : 978-2-917008-60-7 Catégories : ,

Description

“Les éditions Menu Fretin se sont taillé une jolie réputation dans l’art d’exhumer des pépites culinaro-littéraires. Parmi les dernières en date figure la Cuisinière assiégée, ou l’art de vivre en temps de siège, par une femme de ménage.” Libération, Jacky Durand

Le siège de Paris en 1870 dura 133 jours et précéda la Commune. Durant le siège de la ville, les denrées alimentaires vont rapidement manquer, les parisiens vont, faute de bœuf, de porcs, de mouton ou de volaille, se mettre à manger du cheval. Puis ce sera au tour des chats, des chiens, des souris et des rats de connaître la casserole. En complément de ces recettes pratiques, nous avons choisi d’ajouter deux courts textes de Théophile Gauthier. Ce dernier évoque de manière plus littéraire, le sort qui fut réservé aux animaux – dont ceux du jardin des Plantes – durant le siège de Paris. Entrecôte de chameau et civet de singe côtoient donc le rôti de chat et le gigot de chien.

***
La collection Kawa entend faire vivre ou revivre des textes, courts mais pertinents, ayant trait à la gastronomie.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “La cuisinière assiégée”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *