12 sandwichs pour les départs en vacances

Véritable institution culinaire en Angleterre, le sandwich doit, paraît-il, son nom à Sir John Montagu, 4e comte de sandwich. La légende raconte qu’en 1765, lors d’une partie de cartes interminable, le lord commanda un en-cas qu’il put manger sans interrompre son jeu. devant tant d’ingéniosité, les joueurs de sa table s’exclamèrent : « the same as sandwich ! »

Le terme apparaît pour la première fois en 1773 dans un livre de recettes anglaises, The Charlotte Manson’s cookbook et très vite, il s’en vend à tous les coins de rues de Londres.

On l’appelle aussi sarnie dans le sud ou encore butty dans le nord (abréviation de bread & butter). « Cette faveur dont jouissent les sandwichs tient de la faculté qu’on a de les manger sans retirer ses gants, sans avoir recours à l’assiette et à la fourchette, sans s’asseoir, en causant, voire même en flirtant » écrivait Alfred Suzanne en 1894.

pain blanc – poulet froid – raisins secs – mayonnaise – curry – coriandre – chutney
D’influence anglo-indienne, la garniture de ce sandwich a été créée pour le banquet du couronnement de la reine Elizabeth II en 1953. On doit l’invention de sa recette à Constance Spry, fleuriste et auteur de livres de cuisine, et à son amie Rosemary Hume, chef à l’école de cuisine londonienne le Petit Cordon Bleu. Il est encore très populaire et se décline aussi en salade.

• pain blanc – concombre – beurre citronné – ciboulette
• pain blanc – cresson – œufs durs – mayonnaise – ciboulette – persil
• pain complet – saumon fumé – cream cheese – citron
Servis dans les afternoon tea des grandes maisons, ces sandwichs sont toujours accompagnés, dans la pure tradition victorienne, de scones et de pâtisseries. De petites tailles, ils ont la particularité d’être découpés dans du pain sans croûte et la règle veut que l’on puisse les manger en moins de deux bouchées.

pain blanc individuel – bacon – saucisses – œuf sur le plat – cheddar – ketchup
Chauffeurs de taxi, ouvriers, workers en général… le breakfast sandwich est le petit-déjeuner incontournable de l’Angleterre qui se lève tôt. Dans la recette classique, on utilise des saucisses pur porc, généralement des Cumberland, auxquelles on peut aussi ajouter du black pudding (boudin noir).

pain blanc grillé – sauce Marmite – cheddar
Incontournable de la culture britannique, la pâte à tartiner Marmite, faite à base de levure de bière, a un goût très prononcé et très salé qui partage l’Angleterre en deux : on l’aime ou on la déteste, mais elle ne laisse jamais indifférente. «As shiny as a polished army boot, saltier than seawater, stickier than treacle and the work of the devil, nothing devides opinion like Marmite !» Nigel Slater.

pain blanc – poulet froid – langue de bœuf froide – cresson –
mayonnaise – Colman’s Mustard – beurre
Moins connu que le Coronation sandwich, on dit que c’était la recette préférée de la reine Alexandra, femme du roi Édouard VII. Classique de l’époque édouardienne, on le retrouve aussi en fingers dans les afternoon tea.

 

boule de pain – steak – champignons – échalotes – horseradish sauce – moutarde
Préparé dans une boule de pain évidée, dans laquelle on place le steak grillé et le mélange de champignons et d’échalotes cuits. Le pain est ensuite recouvert de papier, ficelé et pressé toute la nuit sous des poids. Sorte de bœuf Wellington à emporter, on raconte qu’il fut inventé à l’époque édouardienne pour nourrir les gentlemen qui partaient pour de longues journées de chasse.

pain bagel – bœuf salé – cornichons aigre-doux – Colman’s Mustard
Plus qu’un sandwich, c’est une institution de l’East-End londonien, ancien quartier juif de la capitale. Aujourd’hui, c’est au n° 159 de la rue que l’on fait la queue 24 h sur 24 pour déguster ces bagels au bœuf salé ou au saumon fumé. Quelle que soit l’heure, les bagels sont cuits sur place et préparés à la commande.

pain blanc beurré – frites – vinaigre – ketchup
Tout simplement des frites dans du pain… Ce sandwich est plus courant dans le Nord où on le sert généralement dans les pubs. Il est très souvent associé au lendemain de fête du pays et l’on dit souvent qu’après une longue nuit, le chip butty peut être votre meilleur ami…

 

pain blanc – jambon – cheddar
Le toast ou toasty est un sandwich chaud que l’on fait à la maison et que l’on trouve dans toutes les cafétérias d’Angleterre. Sorte de croque-monsieur, le jambon et le fromage sont pris entre deux tranches de pain, ce qui permet de le manger dans la rue. Certainement l’un des plats les moins chers du pays. «Eat immediately

pain grillé – cheddar – bière brune – jaune d’œuf –
Coleman’s Mustard – Worcestershire Sauce
Pain grillé recouvert d’une fondue de cheddar allongée à la bière. Welsh rare bit ou rabbit, depuis le XVIIIe siècle chacun y va de son explication sur ce nom mystérieux mais ce qui est certain, c’est qu’il n’y a jamais eu de lapin dans la composition de ce plat.

 

sandwichs en triangle à garniture variée…
D’une qualité et d’une fraîcheur douteuse, ce sandwich vendu dans les gares et les trains à la British Rail Company était nationalisée (1948-1994) a été récupéré par les journalistes et l’époque où les comiques anglais pour symboliser l’incompétence des sociétés de transports nationalisées.

 

pain blanc grillé – crème épaisse – fraises – sucre
Pendant le célèbre tournoi de tennis, la tradition veut que l’on mange des fraises à la crème. Personne n’avait jamais envisagé de les mettre entre deux tranches de pain avant le supermarché Tesco. Ce sandwich, censé évoquer le début des beaux jours, tout sauf appétissant dans sa boîte en plastique, fut un échec complet. Mais l’idée est restée et préparé à la maison, il peut être délicieux.

Se nourrir à Londres

Céline Brisset vous propose sa sélection d’adresses pour vous nourrir à proximité des sites touristiques selon votre budget, et vous aide à comprendre la culture gastronomique de Londres.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

Partagez cet article sur les réseaux sociaux

Pin It on Pinterest

Partagez cet article

Partagez sur vos réseaux sociaux