Publié par

Bruxelles : les meilleures frites, bières et autres régals

Où manger les meilleures frites de Bruxelles ? Comment découvrir la gastronomie de la ville ? Voici une sélection d’adresses immanquables pour vous régaler lors de votre séjour à Bruxelles.
par Céline Brisset

bruxelles le dillens

Bruxelles ne se dévoile pas au premier coup d’œil et ne se résume surtout pas à ses incontournables frites, gaufres et autres pralines. Ici plus qu’ailleurs, il faut sortir du centre touristique pour découvrir toute la diversité de la capitale. Au sud, du côté des Marolles, on croise encore quelques ketjes locaux à l’accent bien prononcé aux comptoirs des cafés populaires. Au Sablon tout proche et qui « sablonnise » ses voisins, les antiquaires négocient aux tables des brasseries chic. À quelques stations de tram, plus loin, Saint-Gilles la bohème et Ixelles, plus bourgeoise, se disputent les tables à la mode. À l’est, l’imposant quartier Européen se vide le week-end et, plus loin, place aux quartiers résidentiels huppés et aux restaurants étoilés. La gastronomie d’aujourd’hui est à l’image de la ville : à la fois terriblement classique et en pleine mutation.

La cuisine traditionnelle est riche et généreuse. Le goût de Bruxelles est aussi dans la rue où l’on mange frites et gaufres debout ou sur un banc public. Sur les places, les jours de marché on s’attarde pour l’apéro. Depuis quelques années, les cuisiniers français sont aussi de plus en plus présents dans les cuisines et n’hésitent pas à bousculer les codes : la cuisine s’est allégée, les lieux sont devenus plus bruts… la bistronomie a débarqué. Les façons de manger ont aussi évolué, la cuisine et la salle se sont décomplexées et l’on voit de plus en plus de cantines aux grandes tables d’hôtes et à la vaisselle dépareillée, ouvrir dans des lieux insolites.


Bruxelles l’Européenne est aussi très cosmopolite, les Italiens sont partout, le Japon est de plus en plus présent et les cuisines coréenne, taïwanaise et péruvienne commencent doucement à faire parler d’elles. Mais quelle que soit la cuisine, aussi bonne et originale soit-elle, la vraie spécificité de Bruxelles ce sont les Bruxellois qui, avec leur accent chaleureux, leur humour décalé et leur gentillesse, vous accueillent comme rarement ailleurs.

Les incontournables fritkos

Ne quittez pas Bruxelles sans visiter une de ses baraques à frites appelées fritkots ou encore friture. Véritable symbole de la gastronomie belge, la frite est à toutes les sauces mais c’est dans ces petites constructions qui se transmettaient autrefois de génération en génération qu’elles sont souvent les meilleures. Les fritkots sont rares dans le centre historique mais au-delà vous en trouverez dans tous les quartiers, généralement sur les places ou proches des arrêts de tram. Au menu : petit ou grand paquet (cornet), mitraillettes et autres fricadelles. Mais pour que la frite soit si moelleuse et si croquante, le frituriste utilise des pommes de terre bintje qu’il cuit en deux fois dans un bain bouillant de blanc de bœuf (graisse de bœuf). Il vous reste à choisir les sauces : mayonnaise, andalouse, tartare, américaine… Le frituriste en a plusieurs dizaines à sa carte. Et s’il vous offre une minifourchette, ignorez-la, ici la frite se mange dans la rue, à toute heure et surtout avec les doigts !!!  

bruxelles fritkos

Friture Pitta de la Chapelle

 · 15 place de la chapelle · 12h-23h · Tljs
La plus centrale et dernièrement la mieux classée par les Bruxellois.

Maison Antoine

 · 1 place Jourdan · 11h30-1h (ven et sam 2h) · Tljs
Une des plus célèbres de la ville, on y fait la queue depuis trois générations.

Frit Flagey

 · 11 place Eugène Flagey · 11h30-00h (ven et sam 2h) · F. lun 
À déguster le samedi midi après le marché avec une bière, en terrasse, au café Belga.

Vandervaeren

 · parking des bus, boulevard du centenaire · 11h-19h
Un des meilleurs endroits pour manger près de l’Atomium.

Bière, poisson, fromage et plats traditionnels

Moeder Lambic

 · 8 place Fontainas · 11h-1h · Tljs · 
T. 02 503 60 68 · 
www.moederlambic.com
Spécialiste de la bière artisanale, Moeder Lambic est l’institution des zythologues bruxellois. Au bar, conseils d’experts, et si vous avez un coup de cœur, de la bière au fût mise en bouteille à l’unité et à emporter.

La Mer du Nord

 · 45 rue Sainte-Catherine · 11h-18h · F. lun ·
T. 02 513 11 92 · www.vishandelnoordzee.be 
Cette poissonnerie est devenue une institution le jour où elle a eu l’idée géniale de sortir une plancha sur le trottoir. On commande et on mange dans la rue : moules, couteaux, croquettes, et la place ne désemplit pas.

Saint Octave

254 rue Haute · 10-19h · F. lun, mar, mer · 
T. 02 503 24 76
 · www.saintoctave.be
Le plus connu des fromages belges est le herve, une pâte molle au lait de vache et croûte lavée au nez puissant, seul fromage AOP du pays. On le déguste avec du sirop “de Liège” : 100 % pommes et poires sans sucre ajouté.

Les Brigittines

 · 5 place de la Chapelle · midi et soir · F. sam midi, dim ·
T. 02 512 68 91 
· www.lesbrigittines.com
Il y a tout Bruxelles dans cette adresse : le superbe cadre art nouveau, les plats de terroir cuisinés à la bière et le chef qui sort de sa cuisine pour la « repasse » de poularde des vol-au-vent… un moment à part.

Arriver à Bruxelles

– En train : de la France il est facile de rejoindre Bruxelles. Le train Thalys relie Paris à Bruxelles en 1h20. Les gares de Lille et de Lyon desservent elles aussi Bruxelles. Les six grandes gares, reliées entre elles, permettent l’arrivée dans la région de Bruxelles-Capitale : la gare centrale, la gare du Midi, la gare du Luxembourg, la gare Schuman et la gare du Nord. 

– En avion : en plus des trains, il est possible d’arriver à Bruxelles par l’avion puisque deux aéroports (l’aéroport international de Bruxelles et l’aéroport de Charleroi-Bruxelles sud) sont implantés dans la capitale. L’aéroport international est le principal, il se situe au nord-est de la ville, à 12 km du centre ville. Des trains directs relient l’aéroport au centre ville toutes les 15 minutes. Le coût du trajet est de 8€60 l’aller et il faut compter un vingtaine de minutes. Pour connaitre les horaires il est possible de consulter le site de la SNCB. L’aéroport de Charleroi-Bruxelles sud est, quant à lui, situé à 46 km au sud du centre ville, des navettes sont disponibles pour le rejoindre. Des cars permettent également d’accéder à l’aéroport, le prix d’un aller est de 13€ pour 1h de trajet en partant de la gare du Midi.

Se déplacer à Bruxelles

La capitale belge est dynamique et touristique ce qui lui vaut de nombreux transports en commun.

– En bus : la nuit les bus circulent (les vendredis et samedis jusqu’à 03h00 du matin).

– En tram et métro : le tramway et le métro quadrillent la ville et particulièrement le centre. Bruxelles compte en tout 7 lignes de tramway et métro confondus. Les horaires et tarifs sont accessibles sur les trois sites qui gèrent les transports publics : STIBNoctis et De Lijn.

Office de tourisme

– Hôtel de ville, Grand-Place, Tél. 02 513 89 40.
 Rue Royale, 2-3, Tél. 02 513 89 40.

Site officiel de l’office de tourisme de Bruxelles : visitbrussels.be

 

Numéros d’urgence

 Pompiers et urgence : Tél. 100
 CHU Saint-Pierre : 24h/24, Tél. 02 535 40 55
 Pharmacies de garde : Tél. 0900 10 500 ou sur www.pharmacie.be

Se nourrir à Bruxelles

Céline Brisset vous propose sa sélection d’adresses pour vous nourrir à proximité des sites touristiques selon votre budget, et vous aide à comprendre la culture gastronomique de Bruxelles.

Partagez et suivez-nous :