Blonde, brune ou rousse… Les anglais et la bière

L’anglais est un buveur de bière, tout le monde le sait et il aurait même un fort penchant à manger « liquide ». L’expression n’est pas très poétique mais la pratique du pub, curiosité en soi qui demande un certain entraînement, le confirme. Rassemblez une bonne bande de copains, un match de football et une grande quantité de pintes et votre anglais est le plus heureux des hommes. À cette occasion, la bière doit être facile à boire, pas trop typée, rafraîchissante et volontairement ou non, étrangère. En effet, plus de la moitié des bières consommées dans les pubs sont produites par des brasseurs étrangers massivement implantés sur le territoire à partir des années soixante.

Constat assez amer : depuis, les petites brasseries locales ont fermé les unes après les autres, tout particulièrement à Londres où l’on n’en comptait plus que deux en 2007 pour 160 au début du XIXe siècle. Mais bizarrement, en moins de trois ans, est apparue une nouvelle génération d’hommes passionnés par ce breuvage ambré et fin 2010, on recense avec surprise une quinzaine de brasseurs indépendants dans toute la ville. En revanche, les méthodes et les envies sont différentes. Pour Evin par exemple, fondateur de la « Kernel Brewery », la volonté de départ était de proposer une bière en bouteille, à déguster en petite quantité, très personnelle, plus typée et du coup plus forte que celles que l’on trouve en général sur le marché anglais: 4,7 % pour une Pale-ale à 7,8 % pour une Stout fabriquée à partir d’une recette créée à Londres en 1890. En revanche, Andy, ancien trader de la City reconverti dans la « Redemption Brewering Company », avait dès le départ la volonté de faire de la bière de pub qui se boit assez facilement : de 3,8 % pour une Pale-ale à 4,6 % pour une Premium Bitter avec la fierté d’être anglaise et de très bonne qualité.

Composée à plus de 80 % d’eau, la bière n’est ni un produit de laboratoire, ni un produit du terroir mais le résultat de nombreuses transformations, et aussi et surtout, une histoire de goût et de subtils dosages entre le houblon à l’amertume plus ou moins citronnée, comme ceux des Etats-Unis ou de Nouvelle Zélande, et le malt généralement d’orge dont le degré de torréfaction lui donne son caractère de Bitter (rousse) ou de Stout (brune) au goût sucré, qui va du fruit au café en passant par le caramel. De « l’India Pale-ale », bière que les Anglais envoyaient en Inde à la fin du 18° siècle, très riche en houblon (conservateur naturel qui lui permettait de voyager), à la « London Porter », recette traditionnelle créée à Londres sur les bords de la Tamise vers 1730, nos jeunes brasseurs se sont attaqués à tous les classiques de leur patrimoine avec pour chacun une touche personnelle de modernité : les « Redemption » sont des bières de pubs légères et fruitées alors que les « Kernel » sont plus ce que l’on pourrait appeler des bières de gastronome, que l’on prend le temps de déguster. Ces différences de méthode, de capacité et de moyens, font la force et l’originalité de ces jeunes brasseurs qui se sont regroupés en 2007 pour créer la LBA (alliance des brasseurs londoniens) afin de promouvoir leurs produits auprès des pubs et du public.

4 adresses de bière à découvrir à Londres

Jerusalem Tavern

€ · 55 Britton street · 11h-23h · F. sam, dim · www.stpetersbrewery.co.uk
La cheminée est un véritable bonheur les jours de pluie (bières londoniennes à l’honneur).

The Craft Beer Co

€ · 82 Leather Lane · Tljs. · 12h-23h · www.thecraftbeerco.com
Cette chaîne de bars spécialisés dans la bière en fût est plébiscitée pour la diversité et la grande qualité de sa carte.   Covent Garden   City

The Harp

€ · 47 Chandos Place · Tljs. · 10h30-23h30 · www.harpcoventgarden.com
Pub traditionnel qui propose de nombreuses bières locales, ce qui est assez rare dans le centre.

The Grenadier

· 18 Wilton Row · Tljs. · 12h-23h· www.taylor-walker.co.uk
Terriblement classique et tellement perdu qu’on ne se croirait plus à Londres ; un vrai voyage dans le temps.

Se nourrir à Londres

Des guides à destination des Français écrits par une Française, londonienne d’adoption. En proposant une sélection personnelle, Céline Brisset donne au lecteur les clés de la gastronomie londonienne en leur permettant de comprendre avant de déguster.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

Partagez cet article sur les réseaux sociaux

Pin It on Pinterest

Partagez cet article

Partagez sur vos réseaux sociaux