Publié par

Rome : Où bien manger près du Colisée ou du Panthéon ?

pasta all amatriciana rome

Quels restaurants choisir parmi la multitude d’adresses touristiques pour bien manger à proximité des monuments de Rome ? 
Quelles sont les spécialités romaines et où les déguster ?
par Céline Maguet et Riccardo Ferrante

rome

Dans leurs accents, dans leurs conduites, dans leurs démarches, dans leur façon de se jouer du poids de l’Histoire, les Romains affichent une certaine nonchalance. Les merveilles architecturales de la ville qui en font un livre d’histoire à ciel ouvert – l’Antiquité, son Panthéon, son Forum et son Colisée, la Renaissance et sa Basilique Saint-Pierre, le Baroque et sa fontaine de Trevi et les dernières constructions contemporaines signées Renzo Piano ou Zaha Hadid se fondent dans le décor de vie des Romains. 

Il n’y a que dans l’assiette que cette indolence disparaît, remplacée par un acharnement au service du “bien-manger”. Dans la cuisine romaine, la vraie, l’authentique, la nonchalance a laissé place à la passion, à l’entrain, à un enthousiasme communicatif par l’assiette.

Où bien manger à deux pas des sites touristiques ?

Près du Colisée, évitez les attrape-touristes et foncez à Il Pentagrappolo !

€ · 21B via Celimontana · midi et soir (lun : midi, WE : soir) ·
Tljs · T. +39 06 709 6301 · www.ilpentagrappolo.com
Îlot du bien-manger perdu entre toutes les adresses touristiques du quartier du Colisée, l’assurance de trouver de bonnes charcuteries et des vins joyeux. Les soirs de bonne fortune, des groupes de jazz de la capitale viennent égayer le lieu.

Régalez-vous chez Retrobottega après une visite du Panthéon 

 · 4 via della Stelletta · 12h-23h30 (lun 19h-23h30) ·
Tljs · T. +39 06 6813 6310 · www.retro-bottega.com
Bistrot moderne, Retrobottega a trois points forts :
– son amplitude horaire (12h à 23h, sans coupure) ; 
– une carte abordable à midi ; 
– il vous transporte. Alessandro et Giuseppe ne sont pas romains, ou alors un peu, mais ils ont tant roulé leurs bosses qu’on l’oublie. Dans leurs assiettes, on décèle de l’Italie, du voyage et beaucoup d’inventivité et de techniques.

4 spécialités romaines à découvrir absolument

Mangez les fameuses pasta all’amatriciana à la trattoria Matricianella

 · 4 via del Leone · midi et soir · F. dim ·
Résa conseillée
 · T. +39 06 683 2100 · www.matricianella.it 
Trattoria traditionnelle à la longue carte de spécialités romaines, réputée à Rome depuis une décennie.
*pasta  all’amatriciana : sauce tomate, pecorino romano et guanciale.
trattoria : restaurant italien sans chichi servant une cuisine familiale.

Goûtez les sfogliatelles à la Pasticceria Paci

 · 35 via dei Marsi · 7h45-20h30 · 
F. lun · T. +39 06 495 7804
Cette pâtisserie de quartier, vieille de plusieurs décennies, nourrit, sans les ruiner, les étudiants affamés de San Lorenzo… et les fins gourmets avec sa tarta de la nonna et ses sfogliatelles fourrées de ricotta à la pâte fine et craquante.

Une autre pâtisserie incontournable, les cannolis, à déguster chez I Dolci di Nonna Vincenza

€ · 98A/B via dell’Arco del Monte · 7h30-20h ·
Tljs · T. +39 06 9259 4322
Cette pâtisserie authentique sicilienne perdue en plein Rome propose des cannolis en veux-tu en voilà, à la pistache, au chocolat ou classique : ricotta de brebis et sucre. Une halte sucrée bienvenue.

Savourez une véritable gelato artigianale chez Grezzo Raw chocolate

 · 130 via Urbana · 11h-23h (WE 11h-00h) ·
T. +39 06 483443
Grezzo se démarque en travaillant des produits bruts et à cru, du cacao jusqu’aux noix non torréfiées, offrant des glaces tout en subtilité.
* gelato artigianale : glace artisanale. Attention, de nombreux commerces de glaces industrielles gardent ce panneau mensonger.

Arriver à Rome

– En avion : Rome compte deux aéroports, tous les deux desservis par des transports en commun qui permettent de rejoindre le centre de la ville.
L’aéroport de Fiumicino est le plus grand aéroport de Rome, il se trouve à une trentaine de kilomètres au Sud-Ouest de la ville. Pour rejoindre le centre ville vous pourrez emprunter le train Leonard Express qui fait des liaisons régulières (30 minutes de trajets) pour un prix d’environ 14€ par personne. Le train régional FL1 relie plusieurs gares de Rome à l’aéroport pour un coût plus faible : environ 8€ par personne. Pour 1h de trajet vous pourrez profiter des nombreux bus qui mènent au centre ville.
L’aéroport de Ciampino est, lui, plus petit et propose moins de transports vers Rome. Mais vous aurez la possibilité d’emprunter le bus et rejoindre, en 1h, la capitale.

 En bus : les compagnies de type Ouibus ou Flixbus proposent des bus au départ de certaines grandes villes française à destination de Rome.

 En train: avec des prix souvent plus élevés que l’avion, le train permet de venir à Rome en partant de la gare de Lyon à Paris, mais seulement en passant par des correspondances car aucun train direct ne fait cette liaison.

Se déplacer à Rome

– En métro : les lignes A, B-B1 et C donnent un accès facile et rapide aux sites historiques et aux monuments de la capitale. Vous pouvez retrouver les informations concernant le métro sur http://www.atac.roma.it/page.asp?p=18.

– En bus: Rome possède un important réseau de bus, les horaires et les tarifs sont consultables sur http://www.atac.roma.it/.

– En tram: les 6 lignes de tram de la ville (2, 3, 5, 8, 14 et 19) sont assez fréquents, vous retrouverez les horaires et les tarifs sur http://www.atac.roma.it/.

Office de tourisme

– Fori Imperiali : rue dei Fori Imperiali
– Barberini : 51 rue di San Basilio (palazzo Barberini)

 

Numéros d’urgence

– Urgence : Tél. 112
– Ambulances : Tél. 118
– Hôpital San Camillo : 24h/24, Tél. 06 58 701

Se nourrir Rome

Céline Maguet et Riccardo Ferrante vous proposent leur sélection d’adresses pour vous nourrir à proximité des sites touristiques selon votre budget, et vous aident à comprendre la culture gastronomique de Rome.

Partagez et suivez-nous :