Publié par Laisser un commentaire

Tel Aviv, le paradis des vegan

Mouvement urbain et plutôt bourgeois-bohême, le véganisme a très bien pris à Tel Aviv. 
Petit tour des meilleures adresses vegan de la “ville qui ne dort jamais”. 

Avec 4 à 5 % de sa population végétalienne, Israël serait le pays le plus vegan au monde : autrement, 8 % d’Israéliens se disent végétariens et 13 % auraient « l’intention de le devenir ».
Le succès du végétalisme trouve plusieurs explications, plus ou moins valables : selon les uns, la grande disponibilité de fruits, légumes et légumineuses tout au long de l’année, selon d’autres, les règles de la casherout qui ont contraint à la production d’alternatives. Certains en viennent même à parler d’holocauste pour dénoncer les traitements infligés aux animaux d’élevage et surtout les méthodes d’abattages. Lors du Yom Hashoah au mois de nissan (avril-mai), jour férié en Israël en mémoire des victimes de la Shoah, certains activistes vegan viennent manifester au Mémorial de la Shoah Yad Vashem à Jérusalem et dénoncent « l’holocauste des animaux ». « Une volonté de frapper les esprits, analyse le sociologue israélien Rafi Grosglik. Les réseaux sociaux sont aussi largement employés pour attirer de nouveaux adeptes. C’est un mouvement viral qui dépasse les frontières ».

Témoignage : Hilla Stein, vingt-huit ans, vit à Tel Aviv et a créé son groupe Facebook après sa conversion au végétalisme il y a trois ans. Un moyen de témoigner et de s’intégrer dans la communauté vegan locale et internationale. « Des amis autour de moi sont devenus vegan et j’ai commencé à regarder des vidéos sur internet sur la traite des animaux. Après ça, c’était terminé, je ne pouvais plus en manger ». La jeune femme modifie alors son régime alimentaire, trouve des substituts et « redécouvre » le plaisir de manger « des produits simples ». « Tu changes ta manière de voir l’alimentation et surtout tu réalises qu’on n’a pas besoin de la viande pour suppléer à nos besoins ». Si son père en mange désormais moins, sa mère, elle, a franchi le pas du végétalisme. Une petite victoire pour Hilla qui considère de toute façon que « le mode de vie israélien est très adapté » :
« Prenez le houmous, c’est un plat de légumineuses, très énergétique et 100% vegan. Les basiques de la cuisine ici sont vegan ».

Du simple bar au restaurant le plus sophistiqué, Tel Aviv regorge d’établissements vegan.

Alegria

€/€€ · 165 Shlomo Ibn Gabirol Street · 8h-22h
(ven 8h-16h) · F. sam · T. 03-613-6964 .
www.alegriatlv.com

Épicerie et cantine de quartier. Les produits phare sont les fromages vegan, tel que le labneh
aux noix de cajou et au zaatar. À consommer  avec modération vu le prix au kilo…

Bana

€€ · 36 Nahmani Street · Tljs 12h-23h30
(dim 18h-23h30) · T. 050-699+1062

Un des meilleurs restaurants vegan de Tel Aviv. L’intérieur a du charme, avec ses légumes
et les livres en pêle-mêle sur les étagères. Cuisine fraîche, colorée et créative. Portions généreuses, et du goût dans l’assiette !

Urban Shaman

· 210 Dizengoff Street · 8h-21h (ven 8h-16h) ·
F. sam · T. 03-752-1102 · www.urbanshaman.co.il

Des jus ou shakes qui sont censés apporter énergie, bien-être et sérénité. Paradis des “slow juicer” car les jus sont obtenus grâce à la technique d’extraction par pression à froid : toutes leurs valeurs nutritives sont ainsi conservées, vous dira-t-on.

Claire Bastier vous propose sa sélection d’adresses pour vous nourrir à proximité des monuments et selon votre budget, et vous aide à comprendre la culture gastronomique de Tel Aviv.

Partagez et suivez-nous :
Facebook
Twitter
Pinterest
Instagram
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *