Publié par

La gastronomie d’Athènes : les incontournables

Vous allez séjourner à Athènes ?
Voici un petit guide pour découvrir la gastronomie de la ville, découvrir les spécialités et les habitudes alimentaires,
reflets de la culture et des pratiques sociales. 
par Claire Bastier

Du haut de l’antique colline de l’Acropole, la ville moderne d’Athènes s’étend à perte de vue. Citadins de fraîche date, les Athéniens n’oublient pas leurs racines paysannes. On le devine aux marchés populaires (laïkes agores) qui se déploient chaque jour dans un quartier différent de la ville : les produits affluent du continent mais aussi des îles grecques alentour. Athènes est devenue la vitrine des multiples terroirs grecs, entre terre et mer.

Après avoir été longtemps associée à la seule friture, la cuisine grecque se définit aujourd’hui par la qualité et la fraîcheur de ses produits locaux : légumes de saison, herbes et plantes sauvages, céréales, légumineuses, yaourt et fromages, viande et poisson. Sans oublier l’huile d’olive ! Athènes regorge de petits établissements où déguster une cuisine goûteuse, colorée et surtout, à moindre coût.

La tradition n’empêche pas les évolutions. Dans les tavernes fondées ces dernières années, le cadre et le dressage des assiettes affichent une touche moderne. Mais les saveurs sont résolument grecques, l’esprit de partage plus présent que jamais. Malgré la crise, une certaine douceur de vivre, doublée du plaisir de manger, se perpétue dans la capitale grecque. Et la déesse Athéna continue de veiller sur sa cité.

Les spécialités à découvrir absolument

Les laïkes agores
Ces marchés populaires de producteurs ont lieu chaque jour dans un quartier différent : les étals colorés s’alignent sur une rue entière. Les Athéniens privilégient ces rendez-vous hebdomadaires pour faire le plein de fruits et légumes ainsi que de poissons frais, de fromages, de miel, d’huile d’olive ou encore de fruits secs. 

Les tavernes
Les tavernes sont les restaurants les plus populaires en Grèce. Au menu, des mezedes chauds ou froids ainsi que des salades à partager, avant l’arrivée des plats de viande ou de poisson sur la table. Bien sûr, l’alcool n’est pas en reste. Les concerts de musique y sont fréquents. Dépaysement garanti.

Arriver à Athènes

– En avion : moyen le plus rapide et le moins cher, plusieurs compagnies aériennes desservent directement Athènes. L’aéroport international Eleftherios Venizelos est situé à Spata, à une trentaine de kilomètres à l’est du centre-ville d’Athènes. Vous pouvez rejoindre le centre-ville en métro (ligne 3 – 50 minutes) ou en bus (1 heure).

Se déplacer à Athènes

– En métro : 3 lignes de métro quadrillent la ville de 5h30 à minuit (2h les vendredi et samedi). Le prix d’un ticket est de 1,40€ et est valable 90 minutes dans tous les modes de transport. 
– En tram : le tram est le moyen de transport idéal pour celles et ceux qui souhaitent se rendre sur les plages de la ville et leurs discothèques. 

Office de tourisme

18-20, Dionysiou Areopagitou Str. Tél. +30 210 33 10 529

Numéros d’urgence

– Police : Tél. 100
– Pompiers : Tél. 199
– Ambulances, SAMU : Tél. 166
– SOS Médecins : Tél. 10 16 ou +30 210 821 18 88
– Croix Rouge : Tél. 53 05 30
– Permanences pharmacies et hôpitaux : Tél. 1434

Se nourrir à Athènes

Claire Bastier vous propose sa sélection d’adresses pour vous nourrir à proximité des monuments et selon votre budget, et vous aide à comprendre la culture gastronomique d’Athènes.

Partagez et suivez-nous :
Facebook
Twitter
Pinterest
Instagram