Le vin d’orge se consomme avec modération mais se lit avec délectation

Les vins d’orge et l’eau-de-vie de vin d’orge, voici un court ouvrage, initialement publié en 1888, né de la plume de l’inventeur du vin d’orge, une boisson alcoolisée jamais commercialisée.
D’un père chimiste et d’un grand-père pharmacien, Georges Jacquemin poursuit l’héritage familial en entreprenant des études de pharmacie à Nancy. La recherche chimique et bactériologique s’impose rapidement comme une passion, et dès 1886 il se consacre entièrement aux ferments elliptiques, au détriment de ses études. En se dédiant à la microbiologie, il étudie différentes levures de vin, dont les saccharomyces ellipsoïdeus qui le mèneront à la découverte du vin d’orge, déjà évoqué par Pasteur dans ses Études pour la bière, et à la reconnaissance de ses pairs. Cependant, fort de nombreuses récompenses, Georges Jacquemin n’aura de cesse de justifier son invention par la volonté de créer un “champagne des déshérités de la fortune”. Mais, même brevetée, celle qu’il nommera sa “bière au luxe inaltérable” ne parviendra à être commercialisée. En effet, la boisson hybride, entre la bière et le vin dans son contenu et son procédé de fabrication, ne trouvera de régime fiscal adapté. Sa production devient donc impossible en France. Georges Jacquemin se tournera alors vers l’étude de levures de grands crus et la vente de levures sélectionnées. Auteur de nombreux ouvrages expliquant ses expérimentations et découvertes, il n’aura donc de cesse de chercher à améliorer la qualité des alcools, et sublimer ces breuvages, par l’usage chimique des levures.
Peut-être qu’un jour un brasseur audacieux osera produire le vin d’orge dont M. Pasteur faisait l’éloge en l’assimilant à “un véritable vin, d’une qualité tout à fait particulière, d’un goût agréable, qui rappelle celui du vin de Champagne un peu éventé”.

***
Téléchargez gratuitement Les vins d’orge et eau-de-vie de vin d’orge !

admin

RELATED POSTS

%d blogueurs aiment cette page :