Manière de faire le pain de pommes de terre

5,00 

Antoine Parmentier

Éloge de la pomme de terre, capable de remplacer la farine dans la fabrication du pain

105 x 150 mm – 64 pages

UGS : 9782917008591 Catégories : ,

Description

Ce texte fut publié en 1779 par l’imprimerie royale. Il fait partie des quelques publications qu’Antoine Parmentier consacra à la pomme de terre. Celui qui fut tour à tour pharmacien militaire, agronome, chimiste, œnologue, nutritionniste et hygiéniste avait en effet pour ambition de vaincre les famines. Pour lui, la pomme de terre pouvait même se substituer à la farine pour le pain. Si la pomme de terre a bien connu le succès populaire qu’espérait Parmentier, le pain issu de ce tubercule était lui, tombé dans l’oubli. Cet ouvrage le remet en lumière.

***
La collection Kawa entend faire vivre ou revivre des textes, courts mais pertinents, ayant trait à la gastronomie.

Informations complémentaires

Poids 53 g
Dimensions 148 x 105 x 4 mm

Antoine Parmentier (1737-1813) est surtout connu pour son action de promotion en faveur de la consommation de la pomme de terre dans l'alimentation humaine. Il est l'auteur de nombreux ouvrages visant à combattre les famines et l'insalubrité et à faire avancer les connaissances agricoles.

"Les éditions Menu Fretin se sont taillé une jolie réputation dans l’art d’exhumer des pépites culinaro-littéraires."
Libération

"Délicieusement rétro."
Le Figaro

"Les pommes de terre sont une sorte de pain que la Providence présente tout formé, elles n’ont besoin que d’être cuites dans l’eau ou sous la cendre, et relevées par quelques grains de sel, pour fournir un aliment simple et bienfaisant..."

[...]

"Les pommes de terre, sous la forme de pain, ne seront pas moins salutaires que dans l’état où on s’en nourrit le plus communément; l’expérience a déjà appris que, confondues et mêlées dans la pâte des différents grains, ces racines n’ont jamais occasionné aucune suite fâcheuse: quel changement éprouvent-elles en passant à l’état de pain! celui que subissent tous les farineux, la fermentation; et cette fermentation qui rend le froment, ainsi que le seigle, plus sains et plus nourrissants, opérera le même effet sur la pomme de terre, puisqu’il faut de toute nécessité l’assimiler à ces deux grains, avant de songer à en obtenir le levain, une pâte et du pain."

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Manière de faire le pain de pommes de terre”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimerez peut-être aussi…